une nouvelle saison de conférences

De septembre à juin

Des rendez-vous de 1h30 Atlantia, Palais des congrès de La Baule Vendredi, 18 h 30-20 h 00 Ce cycle de conférences vous donne les clés pour préparer vos visites, voir ou revoir les œuvres et les expositions en élargissant la perspective… Chaque exposition vous est présentée par un intervenant spécialiste du sujet traité. Ce conférencier (historien, conservateur) apporte son expertise sur les œuvres ou les expositions thématiques, sur leur contexte de création, leur apport éventuel à l’histoire de l’art. Compte tenu du contexte sanitaire, nous avons décidé de mettre en place deux formules d’abonnement. Tout auditeur inscrit aux conférences sur les grandes expositions recevra, après la séance, le film de la conférence et son résumé (ce dernier étant également sur le site). Pour les personnes souhaitant suivre les conférences mais ne pouvant se déplacer, la seconde formule comprend seulement l’envoi de la conférence filmée.

25/9 – L’âge d’or de la peinture danoise (1801-1864) par Dominique Dupuis-Labbé, conservateur général honoraire du patrimoine

De 1800 à 1865, les artistes danois créent un art original, propre à leur nation. L’apparente simplicité des portraits ou des scènes de la vie à Copenhague, la lumière particulière qui baigne les paysages reflétant le climat et le relief de ce pays où la mer est si présente sont l’œuvre de Eckersberg, Købke, Rørbye ou Hansen, principaux représentants de cet âge d’or.

Musée du Petit Palais, 22 septembre 2020 – 3 janvier 2021

30/10 – Hyacinthe Rigaud (1659-1743) ou le portrait soleil par Fabrice Conan, historien de l’art

Portraitiste majeur du roi et de sa cour, Rigaud fixe pour trois siècles l’image du portrait officiel des cours européennes. Directeur de l’académie, cet artiste né à Perpignan aura peint toute la haute société de son temps !

Château de Versailles, 17 novembre 2020 – 14 mars 2021

20/11 – Cézanne et les maîtres. Rêve d’Italie par Alain Tapié, conservateur en chef honoraire du patrimoine, commissaire de l’exposition

L’œuvre de Cézanne est mise en regard de chefs-d’œuvre des plus grands maîtres italiens du XVIIe au XIXe siècle. Une sélection de toiles de Cézanne, dont la Montagne Sainte-Victoire, les pastorales et natures mortes font face à un rare ensemble de peintures anciennes signées Tintoret, Le Greco, Ribera, Giordano, Poussin et, pour les modernes, Carrà, Sironi, Soffici…

Musée Marmottan-Monet, 27 février 2020 – 3 janvier 2021

4/12 – Chagall – Zadkine, trajectoires croisées par Isabelle de Maison Rouge, historienne de l’art

Les œuvres de Chagall (1887-1985) constituent une clef déterminante de compréhension de la singularité de celles de Zadkine (1890-1967). Leurs racines plongent dans les profondeurs d’un imaginaire, d’une sensibilité commune, renvoyant au monde dont l’un et l’autre étaient issus et qu’ils ne cessèrent jamais de porter en eux.

Musée Zadkine, 13 novembre 2020 – 25 avril 2021

29/1 – Matisse, comme un roman par Dominique Dupuis-Labbé, conservateur général honoraire du patrimoine

À l’occasion du cent cinquantième anniversaire de la naissance d’Henri Matisse (1869-1954), le Centre Pompidou lui rend hommage à travers une exposition réunissant des œuvres incontournables qui explorent l’intrication texte/image au sein de son œuvre et offrent une lecture singulière de sa création.

Centre Pompidou, 21 octobre 2020 – 22 février 2021

5/2 – Picasso – Rodin par Jérôme Buisson, historien de l’art

La confrontation du travail des deux monstres sacrés, Auguste Rodin (1840-1917) et Pablo Picasso (1881-1973), révèle des points de contact et des rencontres inédites. Le croisement de leur processus créatif mettra en lumière des convergences saisissantes qui jalonnent leurs recherches, comme l’expérimentation, le travail en série et la perpétuelle mutation des formes.

Musée Rodin et musée Picasso Paris, 9 février – 18 juillet 2021

19/3 – La collection Morozov par Dominique Dupuis-Labbé, conservateur général honoraire du patrimoine

Mikhaïl Abramovitch et Ivan Abramovitch Morozov, mécènes et collectionneurs russes, ont réuni l’une des collections les plus célèbres d’art moderne français (Matisse, Bonnard, Picasso, Gauguin, Van Gogh, Degas, Monet, Renoir, Maurice Denis, Cézanne…) et russe (Vroubel, Chagall, Malevitch, Repine, Larionov, Serov…) au début du XXe siècle, collection nationalisée lors de la révolution.

Fondation Louis Vuitton, 24 février – 25 juillet 2021

16/4 – Peintres femmes (1780-1830), naissance d’un combat par Fabrice Conan, historien de l’art

Partir à la rencontre des femmes peintres exposées lors des salons artistiques de 1780 à 1830, c’est découvrir leur combat pour apprendre leur art, s’exprimer, produire, présenter leurs œuvres et réussir à gagner le statut de femme artiste.

 Musée du Luxembourg, 3 mars – 4 juillet 2021

30/4 – Paris pour école (1905-1940), Chagall, Modigliani, Soutine par Dominique Dupuis-Labbé, conservateur général honoraire du patrimoine

Nombreux sont les artistes juifs venus des grandes métropoles européennes, mais aussi de l’Empire russe, qui cherchent une émancipation artistique, sociale et religieuse. Ils ne sont d’aucune « école », ils ne partagent pas un style mais une histoire commune, un idéal, un destin. Ils convergent vers Paris, capitale de l’art moderne.

 MAHJ (Musée d’art et d’histoire judaïque), printemps 2021

JEUDI 17/6 – Femmes et abstractions par Isabelle de Maison Rouge, historienne de l’art

La majorité des expositions qui traitent de l’art abstrait sous-estime le rôle fondamental joué par les femmes dans le développement de ce mouvement. Une réévaluation de l’importance de la contribution des femmes tout en questionnant les schémas historiques anciens met en lumière les tournants décisifs et la contribution de la gent féminine.

CentrePompidou, 5 mai 2021 – 6 septembre 2021